Ciblage et traitement

Dans le cadre de la stratégie d’intervention hâtive, les chercheurs étudient plusieurs possibilités de traitement dans des aires qui comportent des populations de tordeuses encore faibles, mais en croissance, du milieu à la fin du mois de juin. L’épandage aérien des produits antiparasitaires utilisés a généralement lieu en juin le matin et en soirée.

Dans les zones à l’étude au Nouveau-Brunswick, les scientifiques recommandent l’application de tébufénozide (Mimic) et de Btk. L’utilisation de ces deux produits est approuvée au Nouveau-Brunswick par Santé Canada et par le ministère de l’Environnement et des gouvernements locaux de la province. Les études montrent que l’application de ces produits est efficace pour lutter contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette et qu’ils posent un risque minimal pour l’environnement. La tordeuse des bourgeons de l’épinette est la seule espèce visée par les traitements. Aucun des deux produits ne pose un risque pour les humains ou les autres mammifères, les abeilles, les oiseaux ou les poissons s’ils sont utilisés conformément aux directives du fabricant. 

La tebufenozide et le Btk peuvent avoir un effet sur d’autres espèces de lépidoptères qui se nourrissent aux mêmes périodes. Donc, pour mieux comprendre l’étendue de ces risques, nous étudions également les impacts à court et à long terme des traitements sur les espèces de papillons non visées dans nos zones de recherche. Notons aussi qu’en nous attaquant aux populations de tordeuses peu élevées, nous cherchont à éviter d’avoir à traiter des infestations sur des aires très étendues. De plus, cette approche minimise les effets que les traitements pourraient avoir sur les chenilles autres que la tordeuse et sur les ennemis naturels de la tordeuse.

On utilise aussi aux fins de la recherche des flocons de phéromones. Les phéromones sont naturellement présentes et uniques à chaque insecte, et elles déclenchent des changements dans les comportements des membres d’une même espèce. Les phéromones ne posent aucun risque pour les humains ou les autres animaux. On s’en sert pour attirer des insectes vers des pièges ou perturber les cycles de reproduction. Les phéromones de la tordeuse des bourgeons de l’épinette ne tuent pas d’insectes.