Mise à jour sur la stratégie d’intervention précoce de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’é

Publié le 05 08 2016

Comme vous le savez peut-être, la région de Restigouche connaît actuellement des populations élevées de papillons de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Les données radar et la surveillance montrent que ces papillons ont probablement émigré du Québec, tant de la Côte-Nord que de la vallée de la Matapédia.
 
Les régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie au Québec sont aux prises avec une infestation importante de tordeuses des bourgeons de l’épinette, infestation qui est maintenant rendue à la frontière entre le Québec et le Nouveau-Brunswick. La recherche est centrée sur les zones ciblées dans le nord du Nouveau-Brunswick, près de la frontière du Québec, où des relevés détaillés en 2013, en 2014 et en 2015 ont montré que les populations de tordeuses sont présentes et en croissance.
 
Le Partenariat pour une forêt en santé est un projet de recherche d’une durée de quatre ans qui a débuté en 2014 et dont le but est de protéger nos forêts contre une infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Le partenariat regroupe des chercheurs et des représentants du milieu universitaire, des gouvernements (provincial et fédéral) et de l’industrie qui œuvrent en collaboration pour ralentir la croissance des populations de tordeuse.
 
Le projet de recherche porte sur la surveillance, la détection, le ciblage et le traitement des zones qui présentent des populations relatives faibles mais en croissance de tordeuses des bourgeons de l’épinette au Nouveau-Brunswick avant qu’elles n’atteignent des niveaux épidémiques. 

La récente activité du papillon que nous observons dans la région de Restigouche n’indique pas nécessairement qu’il y a infestation de tordeuses des bourgeons de l’épinette. Cependant, nous continuerons à surveiller l’activité du papillon par radar et grâce à notre programme (de science citoyenne) des pisteurs de tordeuses. De plus, nous collaborons actuellement avec le ministère du Développement de l’énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick pour voir si les densités d’œufs dans la région sont plus élevées que ce qui est prévu compte tenu des populations actuelles de tordeuses des bourgeons de l’épinette dans ce secteur en particulier.  
 
La situation évolue constamment, et nous obtenons des données quotidiennement en provenance de radars, du programme de science citoyenne et de la surveillance sur le terrain. Nous prévoyons mieux comprendre l’incidence de l’activité accrue du papillon de la tordeuse dans la région de Restigouche dès le mois d’août.
 
La migration des papillons n’est pas totalement inattendue et cadre avec la stratégie de surveillance et de gestion élaborée par le Partenariat pour une forêt en santé et la stratégie d’intervention précoce de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette.
 
Nous voulons vous tenir à jour sur notre recherche et nos progrès. N’hésitez pas à communiquer avec le Partenariat pour une forêt en santé pour poser des questions ou recevoir une mise à jour sur les plus récents développements. Veuillez visiter notre site Web à www.HealthyForestPartnership.ca, envoyer un courriel à info@healthyforestpartnership.ca, ou laisser un message à notre numéro sans frais 1-844-216-3040.
Nous sommes heureux de travailler avec vous et de vous tenir au courant tandis que nous nous efforçons tous de maintenir nos forêts vertes et en santé en les protégeant contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette.
 
L’équipe du Partenariat pour une forêt en santé

 

Retour aux archives