Recherches

Il est important de communiquer les résultats. Dans le cadre de ce projet de recherche, le Partenariat pour une forêt en santé tient à diffuser les progrès du programme de recherche.

Aperçu de l’initiative de recherche

La recherche d’intervention hâtive est axée sur le contrôle, le dépistage, le ciblage et le traitement de petites aires occupées de populations relativement modestes, mais croissantes de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, avant qu’elles n’atteignent le niveau d’une infestation ou d’une épidémie.

Une infestation de tordeuses des bourgeons de l'épinette s’approche actuellement du Nouveau-Brunswick en provenance de la Gaspésie. La recherche est centrée sur les zones ciblées dans le nord du Nouveau-Brunswick, près de la frontière du Québec, où des relevés détaillés en 2013 à 2016 ont montré que les populations de tordeuses sont présentes et en croissance.

L’importante éclosion non maîtrisée au Québec a gagné 0,7 millions d’hectares de plus en 2015 pour atteindre une surface de 7,0 millions d’hectares (le Nouveau-Brunswick compte 6 millions d’hectares de terres forestières). Non seulement l’éclosion prend de l’ampleur, mais elle se trouve maintenant à la frontière du Nouveau-Brunswick.

Selon les données de surveillance, les régions à cibler en 2016 se trouvent près des municipalités de Dalhousie, de Campbellton, de Charlo, de Balmoral, de Tide Head et d’Atholville, ainsi qu’à environ 50 km au nord-ouest de Kedgwick et à environ 35 km au nord-ouest de Miramichi.